French Assurtech

[Les pépites l’assurtech tech et assurtech] Focus sur… +Simple

✍🏻 Propos recueillis par Claire CAMINATI-FARBER, Responsable Communication French Assurtech & Startup Palace

Pour cette nouvelle interview des Pépites de l’écosystème Assurtech & Tech, j’ai eu l’occasion d’échanger avec Eric Mignot, fondateur de la startup +Simple.

+Simple : c’est quoi ? Et comment ça fonctionne ?

+Simple offre aux professionnels indépendants et aux PME un robot-courtier qui simplifie la souscription des assurances professionnelles grâce à la technologie. Sa mission fondatrice est de faciliter toutes les démarches assurantielles des professionnels en mettant à leur disposition un guichet unique, porté par ses partenaires assureurs. 

Qui sont vos clients directs et combien en comptez-vous aujourd’hui ?

+Simple propose l’accès à sa plateforme uniquement via des partenariats. D’une part avec des grands comptes (20 partenariats à date: MAIF, La Banque Postale, Bessé, Verlingue, SMA / PROBTP, WAKAM, …) et d’autre part avec des courtiers de proximité (4500 courtiers partenaires au sein du réseau des “Simplifieurs”). Au total ce sont plus de 75 000 clients qui sont actuellement gérés par la plateforme.

Quelques mots sur la genèse de +Simple et ses fondateurs ?

L’idée initiale est simple: un dirigeant de TPE qui veut assurer tous ses risques doit répondre à 300 questions, signer entre 5 à 10 polices et recevoir plus de 1000 pages de papier. Nous savions que la technologie pouvait totalement transformer l’expérience client et simplifier la vie des distributeurs. Nous sommes 3 co-fondateurs: Eric – ex DG d’Hiscox et de Boursorama en France, Anthony – le courtier de l’équipe, fondateur d’un cabinet qu’il a revendu pour s’associer à l’aventure et Salah, l’ingénieur, ancien patron de l’équipe des développeurs de Boursorama. 

C’est quoi votre dernière grosse actualité ?

La dernière grosse actualité est l’acquisition d’une agence de souscription en Allemagne qui donne à +Simple une formidable plateforme pour déployer son modèle dans l’un des marchés les plus importants en Europe. 

Quels sont vos plus gros challenges aujourd’hui ?

Nos challenges sont ceux des dynamiques de “scaling” avec quelques nuances.  La première est la montée en charge de la plateforme sans augmentation corrélée des équipes. En effet, nous  avons atteint la rentabilité opérationnelle l’année dernière et souhaitons la maintenir et la développer. Ensuite, l’Italie et l’Allemagne représentaient près de 30% de nos revenus à fin 2021. L’internationalisation donne une nouvelle dimension à +Simple qui impacte nos process et notre culture et nous fait grandir.

Vous êtes combien aujourd’hui dans l’équipe ? 

Avec nos récentes acquisitions, l’équipe dépasse aujourd’hui les 100 personnes. L’équipe “techno” de Salah représente près de 30% de cette équipe. C’est une super équipe ou chacun est très autonome et a à cœur de simplifier la vie des professionnels.

Est-ce que vous recrutez ? Si oui, quels profils ? Et comment postuler pour rejoindre l’équipe ?

Une bonne partie de la croissance de l’équipe se fait via des fusions/acquisitions. Il nous arrive ponctuellement de recruter et les postes ouverts sont mis en avant sur les réseaux sociaux.

Combien avez-vous levé depuis le lancement de +Simple ? Il me semble que la dernière levée de fonds était en octobre 2020 (20 millions d’euros si je ne m’abuse). Pourquoi ces différentes levées de fonds et auprès de qui ?

Nous avons levé 27 M€ de capital et 10 M€ de dettes. Les levées de fonds étaient nécessaires pour pouvoir construire notre technologie qui digitalise toute la chaîne de valeur de l’assurance professionnelle: de la souscription à la gestion des polices et la comptabilité en passant par un espace client qui concentre toute la relation assurantielle. Après avoir convaincu des business angels, nous avons d’abord levé avec OneRagtime puis en Séries A et B avec Eurazeo/Idinvest, des fonds Fintech (Anthemis, Speedinvest, Mundi) et le family office de la famille Benjamin et Ariane de Rothschild. 

Est-ce que +Simple est présent aujourd’hui au niveau international ?

Nous avons lancé nos opérations en Allemagne et en Italie et nous devrions pouvoir le faire rapidement en Espagne. 

Ça se passe comment d’ailleurs quand on est une startup FR qui veut se lancer sur la scène internationale ?

La particularité du développement de +Simple est de s’appuyer sur des acquisitions d’agences de souscription en France et à l’étranger. Nous avons déjà bouclé 6 acquisitions dont 3 à l’étranger. C’est un formidable accélérateur de notre développement sur la scène internationale.

Si vous aviez la possibilité de revenir en arrière, que changeriez-vous dans le développement de +Simple ?

Vous mettez le doigt sur notre principal défaut: on a cassé les rétroviseurs ;-). 

Votre plus grande fierté aujourd’hui avec +Simple ?

La principale fierté de l’équipe est de modestement contribuer à reconnecter les clients professionnels avec l’assurance. N’oublions pas que l’assurance a été inventée par des entrepreneurs pour des entrepreneurs et cette réalité s’est progressivement estompée au fil des siècles. La technologie nous donne l’opportunité de simplifier et de rendre plus claire l’assurance pour les clients. 

Projetons-nous maintenant : +Simple dans 2 ans ça donne quoi ? Vous êtes où ?

Notre plan de marche est d’être parmi les 15 premiers courtiers français en taille avec près de la moitié de notre chiffre d’affaires réalisé à l’international. 

Quelles sont les prochaines grandes étapes pour vous ?

Notre plan d’exécution est hyper simple : continuer à développer notre plateforme technologique, intensifier notre collaboration avec nos courtiers et nos partenaires, compléter notre gamme d’offres de niche à destination des professionnels en France et à l’international.

Y a-t-il une assurtech/fintech dont vous admirez particulièrement le développement et pourquoi ?

Je suis très admiratif de ce qu’à réalisé IAD dans le marché de la Proptech. Ils ont “plateformisé” le concept d’agence immobilière et on réussi à rendre l’expérience client et distributeurs beaucoup plus fluide.

Suivre +Simple sur les RS :

Partagez cet article sur les réseaux :
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les actualités de l'écosystème

News de l'écosystème

L’Observatoire de l’Assurtech #1

Sélection 1 – Découvrez une sélection d’articles réalisée par French Assurtech pour observer les tendances du secteur.