French Assurtech

[Les pépites de l’écosystème assurtech & tech] Focus sur… Luko

✍🏻 Propos recueillis par Yasmine Fassi Fihri, Responsable Communication French Assurtech & Startup Palace

Pour cette nouvelle interview des Pépites de l’écosystème Assurtech & Tech, j’ai eu l’occasion d’échanger avec Raphaël Vullierme, CEO et cofondateur de la startup Luko.

Hello Raphaël, merci d’avoir accepté notre demande d’itw pour le blog de French Assurtech. Avant de parler de Luko, pourriez-vous svp vous présenter ?

Grenoblois d’origine, j’ai 2 grandes passions : le ski (forcément) et l’histoire, avec une faiblesse pour l’histoire politique.

Côté professionnel, j’ai toujours su que je voulais me lancer dans l’entreprenariat. Quand je suis sorti de l’INSA, j’ai voulu continuer mes études et rejoindre une école de commerce pour renforcer ma compréhension business. J’ai choisi le master entrepreneuriat à HEC où j’ai pu compléter ma formation tout en rencontrant des modèles et des personnes inspirantes. C’est là-bas que j’ai lancé ma première boîte !

Luko : c’est quoi ? Et comment ça fonctionne ?

Luko réinvente l’assurance habitation pour la rendre enfin utile, simple et transparente. Et surtout, la remettre au service de la société et de ses utilisateurs.

Cela passe principalement par un business modèle transparent où chacun sait à quoi est employé son argent :

  • 30% servent à nous payer
  • 70% servent à rembourser nos assurés en cas de pépin

S’il reste de l’argent dans ce pot commun en fin d’année, nous le reversons à des associations. Comme nous sommes déjà rémunérés, nous n’avons rien à gagner à ne pas rembourser les sinistres

Qui sont vos clients et combien en comptez-vous aujourd’hui ?

Vous, moi, Madame Michu, Monsieur Martin : aujourd’hui notre base de clients est extrêmement variée. Tout le monde a besoin d’une assurance habitation et celle de Luko est simple et adaptée à la plupart des Français.

Aujourd’hui, nous avons plus de 300 000 clients.

Quelques mots sur la genèse de Luko et ses fondateurs ?

Au départ, Luko n’est pas une assurance ! Notre première aventure était centrée autour de la prévention. Avec Benoit, mon associé, nous développions des capteurs pour prévenir les sinistres et nos premiers clients étaient des assureurs, qui en équipaient ensuite leurs clients assurés. Mais travailler avec ces grands acteurs traditionnels s’est vite révélé fastidieux.

Nous avons réalisé qu’il y avait un manque de confiance criant entre les assurés et les assureurs. Si vous voulions vraiment protéger les foyers, il fallait que nous proposions également une assurance pour gérer rapidement les sinistres, un modèle de gestion transparent et une vraie proposition de valeur en matière de prévention.

C’est quoi votre dernière grosse actu ?

Depuis le début de l’année, nous avons eu 2 grosses actus :

  • En janvier, nous avons racheté notre concurrent Allemand, Coya et nous nous sommes lancés par la même occasion en Allemagne. Nous avons à présent à Berlin une équipe d’une cinquantaine de personnes !
  • En mars, nous avons racheté une insurtech française, Unkle, qui se spécialise dans l’assurance des loyers impayés. Un marché très prometteur en France dont ils sont le leader online.

Vous avez déjà levé des fonds plusieurs fois si je ne me trompe pas ! 👏 Auprès de qui avez-vous levé et à quoi va vous servir cet argent ?

Les principaux fonds qui nous accompagnent sont : Accel, EQT Ventures, SpeedInvest et FundersFund. Cet argent nous sert principalement à :

  • Lancer de nouveaux services et produits
  • Renforcer nos investissements dans la protection des foyer
  • Ouvrir de nouveaux pays en Europe
  • Renforcer notre équipe en recrutant

Combien de temps vos levées de fonds vous ont-elles pris ?

Nous avons été chanceux, elles ont toujours été assez rapides et se sont déroulées en quelques semaines.

Auriez-vous des conseils à partager pour une jeune startup qui chercherait à lever mais ne saurait pas comment s’y prendre ?

Il faut travailler, travailler, travailler : bien préparer son deck, mais aussi sa FAQ et se doter dès la phase de pitch d’une data room complète pour éduquer les investisseurs sur votre marché, avec l’angle par lequel vous souhaitez l’aborder.

Il faut faire le maximum pour aider les investisseurs à se décider rapidement, puis aller très vite pour faire jouer le FOMO, c’est-à-dire la compétition entre les fonds.

Quels sont vos plus gros challenges aujourd’hui ?

Entretenir notre croissance soutenue et internationalisation. Chaque pays est très différent en termes d’assurances, il faut savoir s’adapter en permanence.

Qu’est ce qui vous démarque des autres concurrents ? Quelle est votre force ?

Ce qui nous démarque : notre modèle transparent, qui remet le client au centre de l’équation. Chez Luko, tous nos clients savent où va leur argent et comment nous utilisons leurs cotisations.

Ce qui fait notre force : notre investissement dans le service client ! Que ce soit en recrutant un super équipe aux petits soins pour nos clients mais également en développant une infrastructure tech robuste de gestion des sinistres de A à Z.

Votre startup a bien évolué depuis sa création en 2016 ! Vous êtes combien aujourd’hui dans l’équipe ? Est-ce que vous recrutez ? Si oui, quels profils ?

Nous sommes aujourd’hui 200 et avons prévu de recruter plus de cent personnes sur l’année ! Les profils sont hyper variés : ingénieurs, service client, expert en gestion de sinistre, data scientist, etc

Si vous aviez la possibilité de revenir en arrière, que changeriez-vous dans le développement de Luko ?

Je ne changerai rien ! Nous avons été très chanceux et avons connu très peu de problème : je suis très fier de notre équipe et de notre trajectoire.

Projetons-nous maintenant : Luko dans 2 ans ça donne quoi ? Vous êtes où ?

Dans de nouveaux pays européens et encore plus avancé dans notre vision d’un assureur qui va plus loin et aide les foyers à être plus sûrs et plus verts.

Y a-t-il une assurtech/fintech dont vous admirez particulièrement le développement et pourquoi ?

J’aime beaucoup Revolut : ils ont un super produit et ont une très belle croissance non pas uniquement européenne mais mondiale. Et cette croissance impressionnante est drivée justement par leur produit – très user centric – plutôt que par le marketing. Une vraie inspiration !

Suivre Luko sur les RS :

Share this article on social networks :
Share on twitter
Share on linkedin

Les actualités de l'écosystème

News de l'écosystème

L’Observatoire de l’Assurtech #1

Sélection 1 – Découvrez une sélection d’articles réalisée par French Assurtech pour observer les tendances du secteur.