[Dans le monde d'après French Assurtech 🚀] - Interview d'Anne-Béatrice Sonnier & Emma Berger (Coorganiz)

Après Virgile Delporte de Testamento, place aujourd’hui à Anne-Béatrice Sonnier et Emma Berger, fondatrices de la startup Coorganiz, qui permet de s’organiser facilement à plusieurs autour d’un agenda partagé, et de partager et communiquer la bonne information à la bonne personne et au bon moment. Une application dont vous ne pourrez plus vous passer dès que vous l’aurez testée ! Anne-Béatrice et Emma ont fait partie de la même promotion que Virgile d’ailleurs, saison 1 de French Assurtech. Bienvenue à toutes les deux !

💥 On a rapidement présenté Coorganiz en introduction de cet article, mais pourriez-vous nous faire le fameux One Sentence Pitch comme vous avez l’habitude de le faire ? Et si on arrêtait de perdre du temps à s’organiser à plusieurs pour pouvoir se concentrer sur l’essentiel ? C’est l’ambition de Coorganiz grâce aux solutions digitales d’agendas et de prise de rendez-vous que nous proposons à nos clients particuliers et professionnels.

💥 On a posé cette même question à Virgile Delporte : si vous deviez résumer French Assurtech en deux mots, lesquels choisiriez-vous ? Accélération, relations.

💥 9 mois de programme avec workshops collectifs, ateliers individuels…c’est dense et riche…mais que retenez-vous vraiment de French Assurtech ? De la structuration et des relations humaines formidables.

💥 Y a -t-il dans la solution que vous proposez aujourd’hui, des fonctionnalités qui sont le résultat direct des 9 mois de collaboration avec les mutuelles partenaires de French Assurtech ? Oui, l’intégration des services à la personne du groupe IMA dans notre calendrier partagé à destination des particuliers aidants.

💥 Continuez-vous à travailler aujourd’hui avec les mutuelles partenaires de French Assurtech ? Oui nous travaillons toujours avec le groupe IMA, qui est depuis d’ailleurs devenu actionnaire de notre société.

💥 Qu’est-ce qui a été le plus challengeant pour vous pendant le programme d’accélération ? Être présent dans le programme à fond tout en poursuivant le développement de notre entreprise.

💥 Le Monde, les Echos, Télématin ou encore Maddyness…vous avez déjà eu une très (très) belle couverture média : comment avez-vous fait ? Merci ! 🙂
Eh bien nous avons travaillé avec des professionnels et choisi des angles de communication dans l’air du temps.

💥 Auriez-vous des conseils & astuces à donner aux startups passées par French Assurtech qui auraient elles aussi envie de communiquer et de se voir partout dans les médias ? Oui, il faut être là où les choses se passent et ne pas hésiter à activer son réseau. Être également présent dans les événements, et savoir donner de son temps… dans la limite du raisonnable.

💥 Les femmes et l’entrepreneuriat : est-ce que vous avez eu le sentiment depuis le lancement de Coorganiz en 2017 que vous étiez d’autant plus challengées parce que vous étiez des femmes ? Oui, la tournée des investisseurs potentiels pendant notre levée de fonds a donné lieu à quelques surprises tant sur le fond que sur la forme. Mais plus l’entreprise grossit et se structure, moins cela arrive (heureusement d’ailleurs !).

💥 Que s’est-il passé depuis la fin de French Assurtech pour Coorganiz ? Nous avons réalisé une première levée de fonds afin d’accélérer notre croissance. L’agenda partagé pour les particuliers ”Coorganiz” compte aujourd’hui près de 150 000 utilisateurs et poursuit son inclusion dans divers produits assurantiels. Un deuxième produit destiné aux professionnels cette fois, a vu le jour, fondé sur la même technologie : “Calizy” qui optimise la prise de rendez-vous multi-canal.

💥 Quelles sont les prochaines grandes étapes pour vous ? Poursuivre le déploiement de nos deux produits et accélérer leur diffusion au national comme à l’international.

💥 Et enfin, si vous deviez convaincre une startup que vous connaissez de postuler pour la prochaine saison de French Assurtech, que lui diriez-vous ? De savoir exactement ce qu’elle attend de ce programme pour en maximiser les bons résultats : à savoir de la structuration internes avec les workshops et de bonnes relations à faire fructifier avec les interlocuteurs mutualistes.

📩 Le mot de Mathieu Le Gac, Program Manager de French Assurtech côté Startup Palace :

Thibault [Chevalier] et moi même avons particulièrement apprécié travailler avec Anne-Béatrice & Emma : je me souviens très bien encore de quelques séances de coaching pour travailler les contours du pilote avec IMA. Plus tard, nous espérons les avoir bien soutenues dans les quelques aller-retours de l’ascenseur émotionnel au moment du bouclage de la levée de fonds !

Enfin comment ne pas se souvenir du dernier checkpoint de fin d’accélération, avec leur marraine, Catherine Lardy ! L’émotion était plus que palpable face à la relecture d’une belle accélération accomplie !

Toujours un plaisir de croiser Anne-Béatrice et Emma dans l’écosystème, c’était encore le cas dernièrement à l’occasion de la préparation des Live Sessions (NDLR Replay disponible ici) !


👉🏻 Si vous souhaitez en savoir plus sur Coorganiz, n’hésitez pas à suivre la startup sur les réseaux sociaux :

Twitter

LinkedIn Coorganiz

LinkedIn Anne-BĂ©atrice Sonnier

LinkedIn Emma Berger

Pour la prochaine interview, il va falloir attendre un peu mais sachez que nous aurons le plaisir de vous (re)présenter AdVitam.