French Assurtech

[Nos partenaires ont la parole] Les grandes tendances de l’insurtech selon…Eficiens

A l’occasion du INNN, le salon de l’insurtech que nous organisons le 3 octobre prochain à Niort pour décrypter ensemble les grandes tendances du secteur d’aujourd’hui et de demain, on a décidé de donner la parole sur le blog à l’un de nos partenaires, Eficiens. L’occasion de nous présenter Les 3 tendances qui secouent l’insurtech en 2022.


L’insurtech demeure encore un écosystème jeune et mouvant. La vérité d’une année n’est donc pas forcément celle de la suivante ! 2022 vient d’ailleurs le confirmer, avec un curseur des priorités qui bouge pour s’ajuster à l’émergence de nouveaux défis. On vous propose donc un focus sur trois de ces tendances de fond qui secouent actuellement l’écosystème.

📍Tendance n°1 – La rentabilité n’est plus un gros mot !  

La célérité est un terme indissociable de l’innovation. Ça va souvent vite, très vite… et ce dans les deux sens ! Le basculement auquel on assiste dans l’approche stratégique de nombreuses insurtechs en constitue une belle preuve. En effet, après une année 2021 qui a été celle de qui allait réaliser la plus grosse levée de fonds, on est brutalement revenu sur terre en l’espace de quelques mois. Aujourd’hui, un mot qui paraissait lointain voire grossier dans la sphère startup retrouve ses lettres de noblesse : la rentabilité.

Il faut dire que le contexte a de quoi échauder même les plus téméraires. Morosité économique et conflit en Ukraine sont passés par là. Les investisseurs ont logiquement serré le robinet à billets. Un revirement qui oblige les insurtechs à s’adapter. Déjà fortement chahutées en Bourse, les pépites américaines ont enchaîné les plans de licenciements à partir du printemps. L’Europe n’a pas échappé à la vague, la Britannique Zego sabrant à son tour 20% de ses effectifs au cœur de l’été. Objectif : conserver de la marge et du cash tout en adoptant une approche plus frugale face à un avenir moins certain.

2022 engage donc l’insurtech dans un retour à la raison… et c’est plutôt une bonne chose ! Les montants des deals noués l’an passé paraissaient pour beaucoup décorrélés de toute réalité économique. Dans les sommes comme dans les discours, on perçoit clairement la volonté d’opter pour des stratégies plus saines, quitte à revoir les ambitions à la baisse. Reculer pour mieux sauter, en définitive. Et éviter de se perdre en route en oubliant que la réussite ne se mesure pas dans des levées à neuf chiffres, mais davantage dans des success stories encore trop peu mises en avant. Allez demander à +Simple ou Assurup ce qu’elles en pensent !

📍Tendance n°2 – L’assurance embarquée, une cote du tonnerre

On sentait la vague venir en fin d’année passée. Elle a depuis pris la forme d’une déferlante ! Plus un jour sans évoquer le fameux modèle embedded. Avec des projections qui brûlent les yeux – 20% du PIB mondial de l’assurance à moyen terme pour un marché estimé à 3 trillions de dollars –, il faut dire qu’il a tout pour stimuler les appétits.

L’explosion du phénomène embedded est, à l’analyse, tout sauf une surprise. Il accompagne simplement un mouvement général vers le online. Pourquoi donc l’assurance échapperait-elle à ce basculement digital des usages ? Par ailleurs, la technologie arrive enfin à maturité et rend possible l’exploitation optimale de ce gigantesque terrain de jeu. Grâce aux API, les pros de l’assurance embarquée peuvent aisément câbler leurs offres chez des partenaires. On pense évidemment au retail et à l’e-commerce, mais les services financiers, les loisirs ou encore la santé peuvent aussi en bénéficier.

Plusieurs acteurs se sont déjà engouffrés dans la brèche, et le succès est au rendez-vous. Comment ne pas penser à Wakam dont le repositionnement sur ce créneau trouve sa récompense avec une croissance de 40% par an. Et l’on ne parle pas ici d’une entreprise partie de zéro… La Belge Qover pour l’Europe tisse de son côté une toile déjà fort impressionnante, pendant que les Singapouriens de Bolttech et les Australiens de Cover Genius forment déjà un duo de colosses de stature internationale sur cette niche. Forcément, ça donne des idées. En France, Neat ou Owen, fraîchement arrivées dans le paysage, seront deux jeunes pousses à suivre de près dans les mois à venir. 

Le train semble donc lancé à pleine vitesse… et n’est pas réservé uniquement aux startups ! Les opportunités sont nombreuses pour les acteurs historiques qui, en se plongeant dans l’open insurance, peuvent eux aussi tirer profit des super-pouvoirs de l’embedded. A bon entendeur !

📍Tendance n°3 – L’insurtech au secours de la planète

La planète va mal, et c’est un doux euphémisme. Le changement climatique s’impose chaque jour un peu plus comme le défi d’un siècle, et invite à enclencher des actions fortes. Tous les secteurs sont évidemment concernés, mais l’assurance a, eu égard à sa nature protectrice, un rôle tout particulier à jouer. Les acteurs ont manifestement conscience de l’enjeu… mais pour ce qui est des actes, il y a encore du travail !

Une récente étude menée par Capgemini a mis en lumière ce paradoxe. Si 74% des assureurs se disent inquiets par rapport aux questions d’assurabilité liés aux risques environnementaux, ils ne sont que 8% à pouvoir être qualifiés de champions de la résilience climatique.  Comment faire mieux ? La maîtrise de la data et la technologie s’imposent comme des clés. En toute logique, on va donc trouver les insurtechs au tournant.

De très belles initiatives existent d’ailleurs déjà et la France émerge aux avant-postes. Avec Descartes Underwriting, elle possède l’un des fleurons internationaux de l’assurance paramétrique. A côté, des jeunes pousses comme Atekka, HD Rain, Kayrros ou Weather Claim Control élaborent également des solutions de pointe autour du sujet. Ailleurs, les projets pullulent également. Citons, entre bien d’autres, Previsico, Floodflash, Zesty.ai et même Lemonade qui a récemment investi le terrain. L’espoir reste donc de mise grâce à toutes ces insurtechs qui se démultiplient pour aider le secteur à embrasser le potentiel de l’innovation sur cette problématique brûlante.


💥 À propos d’Eficiens

Eficiens, c’est le média de référence sur la thématique Digital & Assurance. Veille internationale, analyses d’experts, rencontres exclusives, couvertures en live des grands événements… Retrouvez tous nos contenus dans des formats modernes qui changent l’image du secteur.

Eficiens, c’est aussi l’agence digitale n°1 en France pour les pros de l’assurance. Nous vous accompagnons sur tous vos sujets digitaux : refonte de site, parcours devis-souscription, publicité en ligne, stratégie de contenu. Faites la différence sur le digital grâce à notre savoir-faire éprouvé auprès de 40 acteurs du secteur. https://www.eficiens.com/

Partagez cet article sur les réseaux :
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les actualités de l'accélérateur

Les partenaires de French Assurtech

[Nos partenaires ont la parole] Les grandes tendances de l’insurtech selon…Eficiens

A l’occasion du INNN, le salon de l’insurtech que nous organisons le 3 octobre prochain à Niort pour décrypter ensemble les grandes tendances du secteur d’aujourd’hui et de demain, on a décidé de donner la parole sur le blog à l’un de nos partenaires, Eficiens. L’occasion de nous présenter Les 3 tendances qui secouent l’insurtech en 2022.